Vers une « société bleue »

Une société durable avec un océan d’opportunités

Si l’on s’arrête un instant pour dresser le bilan de l’état de l’océan, les premières informations sont alarmantes. En effet, 80 % des espèces pêchées sont surexploitées, 80 % des pollutions marines ont une origine terrestre ; l’océan subit les effets du réchauffement global avec pour conséquence entre autres la fonte des glaces, l’acidification des océans et la montée des eaux.

Le développement des sociétés modernes et les activités humaines depuis la révolution industrielle ont un impact indéniable sur l’environnement marin et des conséquences plus graves pour les pays les moins riches.

Mais il convient cependant de ne pas oublier quel formidable potentiel et quelle machinerie extraordinaire l’océan mondial représente pour la vie sur terre.

  • 75 % des zones très profondes restent inexplorées,
  • Entre 1 et 50 millions d’espèces restent à découvrir,
  • 80 % des ressources minérales terrestres sont en mer,
  • 50 % de l’oxygène que nous respirons vient du plancton,
  • L’océan régule les échanges gazeux et limite les effets du changement climatique.


Dans de nombreux domaines, l’homme peut compter sur les ressources de l’océan pour répondre à ses besoins : nourriture, santé, habitat, emploi, transport, loisirs que nous pouvons traduire comme étant les services rendus à l’homme par l’océan.

La valeur des ressources marines a été évaluée à 16 mille milliards d’euros.

Nous sommes à la croisée des chemins, à un moment de notre histoire où nous devons réinventer une société dans laquelle l’océan trouve une place centrale. Cette société doit pouvoir satisfaire les besoins des 7 milliards d’humains sur cette planète tout en préservant les ressources et les services rendus par les océans, ceci dans une volonté d’équilibre des écosystèmes marins et de pérennité des ressources pour les générations à venir.

Ceci pose les bases de la « Blue Society », une société bleue qui sache allier la volonté et le besoin de développement dans un respect de durabilité au respect des ressources.

La Société bleue s’appuie sur les piliers du développement durable (économie, société, environnement) en ajoutant l’aspect politique et culturel. Ainsi d’un point de vue social, la Blue society tient à assurer des moyens de subsistance équitables et durables ; d’un point de vue économique, à utiliser la valeur des services rendus par les écosystèmes marins ; d’un point de vue écologique, à adopter une gestion durable pour assurer le fonctionnement et la résilience des écosystèmes ; d’un point de vue culturel, à encourager la préservation des traditions culturelles et la recherche d’une bonne qualité de vie ; enfin d’un point de vue politique, à implanter une gouvernance effective des océans pour arriver à un équilibre entre les peuples, les pays et les générations.

Encourager l’innovation, la connaissance et la formation, l’engagement individuel et collectif, la mobilisation des décideurs, les actions de sensibilisation (Journée Mondiale de l’Océan, Parlement des Jeunes) est la première étape d’un chemin qui mènera à une Société bleue, un défi enthousiasmant pour réinventer notre modèle de développement.

Les articles sur la Blue Society sont ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s