La CITES et les ressources halieutiques

Quand est-il de l’exploitation des ressources halieutiques au regard du fonctionnement de la CITES ?

L’inscription d’une espèce particulière à l’annexe I pourrait renforcer l’application d’un moratoire de capture décidé par l’ORGP – organisation régionale de gestion des pêches sur l’espèce en question en le complétant sur le plan commercial.

Cependant une espèce inscrite à l’une des annexes de la CITES est rarement « délistée » mais peut éventuellement passer d’une annexe à une autre.

Cet état de fait peut dissuader les Etats à faire entrer une espèce aquatique qui peut être exploitée commercialement.

Une inscription limitée dans le temps pourrait être une option, avec une réinscription possible de l’espèce par une nouvelle demande en fonction des mesures de gestion adoptées par l’ORGP.

Source : Wikipedia, IRD.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s